Partenaires

CNRS



Rechercher


Accueil > Grand public > Conférences > Archives > Conférences d’astronomie du samedi, Besançon

Conférences astronomiques grand public du samedi - Programme 2015/2016

par webmaster - publié le

- 5 décembre 2015 - Albert Einstein contre Maître Yoda
- 9 janvier 2016 - Quand tout part en sucette
- 6 février 2016 - Les planètes extrasolaires
- 5 mars 2016 - L’observatoire de Jaipur
- 2 avril 2016 - Les clathrates hydrates : sur Terre, dans le Système Solaire et sur l’ordinateur

5 décembre 2015

Albert Einstein contre Maître Yoda

David VIENNOT – Maître de Conférences à l’Université de Franche-Comté

Avec la sortie de Star Wars épisode 7 "Le réveil de la Force" (de J.J. Abrams), nous nous
interrogerons sur la crédibilité scientifique de la série mythique créée par George Lucas.
Nous nous intéresserons en particulier au voyage dans l’espace sur de très grandes
distances et à la "nature de la Force" (ou plus scientifiquement au rôle des forces de la
Nature).

9 janvier 2016

Quand tout part en sucette

Lucile AUBOURG – Doctorante à l’Université de Franche-Comté

De nos jours nous associons souvent le chaos à une confusion générale, quelle qu’en soit
la nature. Cette théorie est primordiale en physique mais signifie-t-elle la même chose ?
Lorentz, lors d’une conférence a dit une phrase très instructive à ce propos "Un simple
battement d’ailes d’un papillon peut entraîner une tornade à l’autre bout du monde". C’est
une phrase fondamentale qui en dit long sur le chaos physique. Nous allons donc étudier
le chaos, ce que signifie cette phrase et voir l’impact du chaos au niveau de l’univers et
des atmosphères des planètes.

6 février 2016

Les planètes extrasolaires

Philippe ROUSSELOT – Professeur à l’Université de Franche-Comté

Un des plus grands succès de l’astronomie de la fin du 20ème siècle et du début du 21ème a
été la découverte observationnelle de planètes orbitant autour d’autres étoiles que notre
Soleil. Depuis maintenant une vingtaine d’années les découvertes de ces planètes dites
« extrasolaires » se succèdent et apportent leur lot de surprises aux astrophysiciens.
Aujourd’hui environ 2000 planètes de ce type sont officiellement répertoriées dont
certaines guère plus massives que la Terre. Cette conférence essaie de présenter une vue
d’ensemble de ce nouveau champ de recherche, des méthodes utilisées aux projets futurs
en passant par les résultats obtenus et les perspectives de découverte d’une vie extraterrestre.

5 mars 2016

L’observatoire de Jaipur

François PUEL – Astronome retraité de l’observatoire de Besançon

Au XVIIIe siècle, le maharaja Sawai Jai Singh (1688-1743) fait bâtir 5 observatoires en
Inde du nord. Deux qui ont été restaurés au XIXe et au XXe siècle sont très visités aussi
bien par les occidentaux que par les indiens, celui de Dehli et surtout celui de Jaipur. Il
s’agit de parcs de très grands instruments d’observation en maçonnerie présentant une
allure fantastique (il y a aussi quelques instruments en bronze, eux aussi sans optique).
On présentera ces différents instruments en liaison avec les systèmes de coordonnées
célestes utilisés (coordonnées azimutales, coordonnées horaires et coordonnées
écliptiques), on verra les précisions obtenues et on essaiera de comprendre quel était le
but de ce maharaja astronome.

2 avril 2016

Les clathrates hydrates : sur Terre, dans le Système Solaire et sur l’ordinateur

Sylvain PICAUD – Directeur de recherche au CNRS Directeur de l’Institut UTINAM - UMR 6213 CNRS/Université de Franche-Comté

Les clathratres hydrates sont des formes particulières de glace qui n’existent que grâce au
piégeage d’impuretés dans le réseau moléculaire formé par l’eau. Bien que connues
depuis le 19ème siècle, ces structures de glace intéressent toujours la communauté
scientifique et de nombreux travaux leur sont encore consacrés. Ces structures se
rencontrent sur la planète Terre mais les conditions sont favorables à leur existence dans
un certain nombre d’autres planètes ou satellites du système solaire. Les clathrates
hydrates pourraient même exister au coeur des comètes. Cette conférence fera le point
sur les connaissances actuelles concernant ces structures, les questions scientifiques
qu’elles posent sur Terre et, plus généralement, dans le Système Solaire. Elle présentera
également les méthodes qui sont utilisées pour les modéliser, en particulier à l’aide des
moyens informatiques actuels.