Partenaires

CNRS



Rechercher


Accueil > Grand public > Conférences > Archives > Conférences d’astronomie du samedi, Besançon

Conférences astronomiques grand public du samedi - Programme 2014/2015

par webmaster - publié le , mis à jour le

Salle de conférence de l’Observatoire
41 bis avenue de l’Observatoire, Besançon
Le samedi à 14 h 30. - Entrée gratuite

|


- 6 décembre 2014 - Dernières nouvelles de l’Univers
- 21 mars 2015 - Les poussières en planétologie (des atmosphères planétaires au milieu interstellaire)
- 28 mars 2015 - La planète Mars
- 18 avril 2015 - Y a-t-il un « commencement » de l’Univers ?
- 11 avril 2015 - La face cachée des éclipses


6 décembre 2014

Dernières nouvelles de l’Univers

François VERNOTTE – Professeur à l’Université de Franche-Comté

Le XXème siècle a vu la cosmologie, c’est-à-dire l’étude de l’Univers dans sa globalité, rentrer dans le domaine scientifique. En effet, les progrès de la physique, d’une part, et l’apparition de nouveaux instruments, d’autre part, ont permis des découvertes qui ont révolutionné notre conception de l’Univers, telle la fuite des galaxies observée par Hubble en 1929. Mais surtout, pour la première fois, les conjectures sur la structure de l’Univers et son évolution pouvaient être confrontées aux observations. Ainsi, l’histoire de notre conception de l’Univers du début du XXème siècle jusqu’à aujourd’hui est-elle très riche en rebondissements de tous genres, qu’il s’agisse de sa forme ou de son âge. Le dernier en date (mars 2014) ne fait pas partie des moindres puisqu’il concerne la détection des ondes gravitationnelles issues du Big Bang !
Cet exposé, intitulé "Dernières nouvelles de l’Univers", reviendra sur les grandes étapes de la cosmologie des 100 dernières années et la conception de l’Univers qui en découle avec ses quasi-certitudes et ses questions ouvertes.

28 mars 2015

La planète Mars

Philippe ROUSSELOT – Professeur à l’Université de Franche-Comté

De tous les corps du système solaire la planète Mars est certainement la plus "accueillante" pour les terriens. Ce sera certainement la première planète autre que la Terre sur laquelle des êtres humains iront marcher. Elle a fait l’objet de nombreuses observations d’abord avec des télescopes puis ensuite avec des sondes spatiales de plus en plus sophistiquées. Cette conférence, après un rappel historique, s’attache à essayer de faire un état des lieux de nos connaissances scientifiques actuelles sur cette planète fascinante ainsi que des problèmes encore non résolus qu’elle pose aujourd’hui.

21 mars 2015

Les poussières en planétologie (des atmosphères planétaires au milieu interstellaire)

Sylvain PICAUD – Directeur de recherche au CNRS
Directeur de l’Institut UTINAM - UMR 6213 CNRS/Université de Franche-Comté

Le chemin menant vers la construction de structures moléculaires complexes dans les atmosphères planétaires comme dans le milieu interstellaire est pavé d’objets d’étude aussi divers que générateurs de travaux de recherche pointus : macromolécules, nano-objets, grains, agrégats isolés ou non, aérosols, glaces etc. A bien des égards, les études physico-chimiques correspondantes sont donc basées sur des approches similaires.
Après une brève présentation des objets concernés, ce cours portera plus spécifiquement sur la formation et la caractérisation physique et chimique des grains et des aérosols, poussières détectées dans différents environnements allant de la troposphère terrestre au milieu interstellaire. Il montrera également que dans tous les milieux « empoussiérés » la nucléation, la croissance et le cycle de vie de ces objets dont la taille varie du nanomètre au micromètre, restent à ce jour mal compris.

11 avril 2015

La face cachée des éclipses

François MEYER – Ingénieur de recherche à l’Université de Franche-Comté

Au-delà des spectacles uniques que la lune et le soleil offrent régulièrement aux terriens, les éclipses peuvent impliquer d’autres corps célestes, souvent beaucoup plus lointains, et deviennent alors des sources de données irremplaçables dans de nombreux domaines de l’observation astronomique.

18 avril 2015

Y a-t-il un « commencement » de l’Univers ?

Edouard OBLAK - Astronome retraité de l’Observatoire de Besançon

Aujourd’hui le modèle standard de l’Univers fait référence à un événement aux propriétés spécifiques ayant eu lieu il y a 13,8 milliards d’années : le Big Bang. L’espace, le temps et la matière furent alors créés. Après un bref rappel historique des concepts et des observations établissant ce modèle standard, l’exposé propose d’examiner les premières minutes de l’Univers, ainsi qu’une réflexion sur la signification du « commencement » qui, au vu de recherches actuelles, ne serait qu’une transition entre l’Univers « d’avant » et le nôtre.