Partenaires

CNRS



Rechercher


Accueil > Grand public > Conférences > Archives > Conférences d’astronomie du samedi, Besançon

Conférences astronomiques grand public du samedi - Programme 2013/2014

publié le , mis à jour le

Attention : La conférence du samedi 8 février est annulée

Salle de conférence de l’Observatoire
41 bis avenue de l’Observatoire, Besançon
Le samedi à 14 h 30. - Entrée gratuite


- 16 novembre 2013 - Une planète nommée CFBDSIR
- 14 décembre 2013 - La relativité d’Einstein expliquée aux collégiens (et à leur parents)
- 11 janvier 2014 - Le ciel peut-il nous tomber sur la tête ?
- 8 février 2014 - La Lune, notre compagne, est-elle lunatique ?Conférence annulée
- 14 mars 2014 - Violences dans l’Univers
- 5 avril 2014 - L’eau dans l’univers
- 10 mai 2014 - La formation des systèmes planétaires
- 7 juin 2014 - Le temps : sa fuite, sa flèche… et ses gardiens


16 novembre 2013
Une planète nommée CFBDSIR

Céline REYLÉ – Astronome et Directrice de l’Observatoire de Besançon

CFBDSIR 2149 est un objet errant, identifié dans l’espace comme une probable planète solitaire. Elle représente un fantastique terrain d’étude : soustraite de l’influence de son étoile et de sa luminosité aveuglante, elle se prête à des observations en détail impossibles à réaliser sur des planètes similaires mais orbitant autour d’une étoile. Elle permettra de mieux connaître le processus de formation des planètes et saisir pourquoi et comment certaines sont éjectées du système pour devenir orphelines.
Je présenterai comment nous avons découvert cette planète errante et les questions que cette découverte soulève.

14 décembre 2013
La relativité d’Einstein expliquée aux collégiens (et à leurs parents)
François VERNOTTE – Professeur à l’Université de Franche-Comté

Il est souvent considéré que la théorie de la relativité est épouvantablement complexe et il est vrai que le formalisme de la relativité générale est incompréhensible sans un important bagage physico-mathématique. Pourtant ses prémisses sont très accessibles et reposent sur deux principes simples. De plus, il suffit d’utiliser le théorème de Pythagore pour aborder les principaux résultats de la relativité restreinte. La plupart des principaux paradoxes que semble poser la relativité en découlent directement.

11 janvier 2014
Le ciel peut-il nous tomber sur la tête ?
Philippe ROUSSELOT – Professeur à l’Université de Franche-Comté

Le météore de Tcheliabinsk qui a surpris tous les habitants de cette ville de l’Oural le 15 février dernier et provoqué de nombreux dégâts a brutalement rappelé que des objets célestes peuvent venir percuter la Terre sans prévenir. Les chutes de corps planétaires - astéroïdes ou comètes - existent pourtant depuis que notre planète s’est formée, il y a 4,5 milliards d’années. La taille de ces objets est très variable. Les plus petits d’entre eux sont de simples grains de poussières laissés par les comètes et se volatilisent complètement dans l’atmosphère en créant une étoile filante. Les plus gros peuvent provoquer un bouleversement planétaire complet en provoquant l’extinction totale de nombreuses espèces vivantes, comme lors de la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années. Cette conférence essaie de dresser un panorama général de ce sujet, en présentant également les techniques modernes de détection des astéroïdes géocroiseurs qui pourraient nous menacer.

8 février 2014
La Lune, notre compagne, est-elle lunatique ?
Françoise SUAGHER – Présidente de l’Association Astronomique de Franche-Comté (AAFC)

C’est en analysant, avec simplicité, la trajectoire de notre satellite que nous allons comprendre pourquoi notre compagne semble être si capricieuse. Nous évoquerons de nombreuses situations comme la durée variable des lunaisons et des années, des phénomènes liés au lever de la Lune comme la lune des chasseurs et la lune des moissons, les marées et nous terminerons en beauté en assistant au passage du mascaret sur les rives de la Garonne !

15 mars 2014
Violences dans l’Univers
Edouard OBLAK - Astronome retraité de l’Observatoire de Besançon

A voir le Soleil, la Lune, les étoiles et leurs constellations inchangées au cours d’une vie humaine, l’Univers semble immuable et stable. Au cours de ses 13.8 milliards d’années d’existence, cette apparence est absolument trompeuse. La violence de son commencement défie toute imagination. Son développement se fait dans la souffrance avec des cataclysmes donnant naissance à tout ce que l’on peut observer aujourd’hui. L’observation moderne, remontant dans le passé, révèle des phénomènes d’une violence à la mesure de ce vaste Univers. Le Soleil et son essaim de planètes, dont la Terre, n’ont pas été, ne sont pas et ne seront pas à l’abri d’événements dévastateurs. Nous souhaitons faire le point des violences dans le temps et dans l’espace, assurant toutefois que le sommeil de chacun peut rester paisible…

5 avril 2014
L’eau dans l’Univers<br Sylvain PICAUD – Directeur de recherche au CNRS

Directeur de l’Institut UTINAM - UMR 6213 CNRS/Université de Franche-Comté
L’eau est la molécule essentielle à la vie telle que nous la connaissons sur terre.
Mais d’où vient l’eau présente sur Terre ? Était-elle déjà là lors de la formation de notre planète ?
Et qu’en est-il ailleurs dans l’Univers ? Y a-t-il de l’eau dans le système solaire ailleurs que sur Terre ?
Y a-t-il de l’eau dans le cosmos ?
Toutes ces questions passionnent non seulement la communauté scientifique mais aussi le grand public.
Cette conférence aura donc pour but d’apporter quelques éléments de réponses à toutes ces questions.
Elle s’appuiera sur une présentation détaillée des propriétés physico-chimiques de la molécule d’eau et un panorama aussi complet que possible de la présence d’eau, sous toutes ses formes, dans l’Univers.

10 mai 2014
La formation des systèmes planétaires<br Mohamad Ali Dib – Doctorant à l’Institut UTINAM

La découverte de centaines de planètes autour d’autres étoiles nous a fait complètement réviser notre vision de la formation du Système Solaire. L’existence de planètes océans, de mondes de diamants ou de glaces est désormais conjecturée. Nous aborderons les mécanismes qui ont donné lieu à la genèse de ces mondes exotiques et nous discuterons également des mécanismes qui sont à l’origine de la formation planétaire.

7 juin 2014
Le temps : sa fuite, sa flèche… et ses gardiens<br François VERNOTTE – Professeur à l’Université de Franche-Comté

Le temps structure la vie tout en étant un concept très difficile à définir : il s’écoule inexorablement, toujours dans le même sens... Pour le physicien, il est une dimension particulière, étrange même, de l’espace-temps d’Einstein. Pourtant, c’est aussi la grandeur physique que l’on mesure avec les incertitudes les plus faibles : +/-10-15 (1 +/- 0,000000000000001). Les applications de cette extrême précision nous touchent quotidiennement (télécommunications, GPS, etc.).