Partenaires

CNRS



Rechercher


Accueil > Services d’observation > Surfaces et Interfaces Continentales

Jurassic Karst - SOERE Bassins Versants - SO Karst

publié le , mis à jour le

Le dispositif Jurassic Karst à été mis en place depuis 2009 pour caractériser l’évolution à long-terme des hydrosystèmes karstiques du massif du Jura. Il est intégré dans le SNO Karst et le SOERE Réseau des Bassins Versants (RBV).

Le dispositif éudie les liens entre le fonctionnement biogéochimique de la zone d’infiltration et la réponse hydrochimique des systèmes karstiques, en portant une attention particulière aux conséquences du réchauffement climatique et de l’évolution de l’utilisation des sols. La faible capacité de filtration du karst rend la ressource en eau des hydrosystèmes associés très vulnérable. La topographie spécifique de l’arc jurassien permet l’étude de ces processus à altitude croissante le long d’un gradient climatique. La couverture végétale et la typologie des sols évoluent le long de
ce gradient, en modulant ainsi le fonctionnement biogéochimique de la zone d’infiltration du karst.

Localisation des sources du dispositif Jurassic Karst.

Un financement de l’OSU en 2012 a servi à assurer la poursuite des suivis analytiques. Jurassic Karst est depuis 2012, en tant que membre du SOERE RBV, partenaire du projet EquipEX CRITEX.
Dans ce cadre le dispositif a profité pour la période 2012-2015 d’un financement de la région de Franche-Comté mis en place pour soutenir les laboratoires franc-comtois impliqués dans un projet d’excellence. Ces financements ont permis de transformer Jurassic Karst d’un dispositif mono-site (site de Fertans) en dispositif multi-site. Cet agrandissement a en grande partie été réalisé depuis 2013 dans le cadre d’une thèse cofinancée par la région et le BRGM.

À l’heure actuelle les 4 sites ci-dessous sont suivis le long d’un gradient d’altitude :

  • site de Fourbanne (vallée du Doubs) : altitude 330 m. ;
  • site de Lods (haute vallée de la Loue) : altitude 380 m. ;
  • site de Fertans (plateau d’Amancey) : altitude 530 m. ;
  • source du Doubs (Mouthe) : altitude 950 m.